Lauri 62 Stainless with Walnut and Reindeer handle

For this project, I decided to grind the back of the blade over 4 or 5mm in order sit the bolster at an angle and keep all the other components of the handle at the same angle.

DSC_1059

I also made the bolster in two pieces of brass (5mm and 3mm separated by a 1mm black vulcanised fibre spacer.

The sheath is made of 2.5mm vegetable tanned leather, punched while wet, then dyed and stitched using a saddle stitch.

Lauri Sheath 1

This slideshow requires JavaScript.

Helle Ola-Kniv blade, Reindeer Antler and Walnut (Lame Helle Ola-Kniv, Bois de Renne et Noyer)

For this project, I chose a small laminated stainless steel blade by Helle (Ola-Kniv) , reindeer antler and black acrylic spacers, and a piece of walnut recycled from an old stock from a Mannlicher Rifle…

Pour la réalisation de ce projet, j’ai choisi une petite lame en acier inox laminé norvégienne Helle Ola-Kniv. Le traditionnel bois de renne se devait de figurer sur un couteau scandinave, séparé du manche en noyer par des entretoises en acrylic noire. Le noyer provient d’une crosse réformée de carabine Steyr-Mannlicher…

 

Custom Mora knives (Boxwood & Reindeer Antler)

Here, I show you how I mounted two 105mm Carbon Steel Mora blades. A customer asked me for two knives similar to one I made last year:

– 105mm Mora blade

-Reindeer , black acrylic and leather spacers

-Riveted boxwood handle

-Customised leather sheath with owner’s initials

Here’s a brief description along with a few photos:

1- First I trace the shape of the bolster on a piece of brass  from 2 to 5mm thick, depending on the size of the knife. It is easier to drill out and shape the window for the tang without cutting out the bolster first. With a pillar drill, 3mm holes are drilled and then joined together using jeweler’s files, checking regularly that the tang fits snugly.

[Je vous présente ici le montage de deux lames carbone Mora (Morakniv) de 105mm. Un client  souhaitait deux répliques d’un couteau que j’avais monté l’année dernière:
-Lame Mora carbone de 105mm
-Entretoises en bois de renne, acrylique noire et cuir.
-Manche en buis riveté
-Etui de ceinture en cuir personnalisé avec initiales du futur propriétaire

Voici donc une brève description accompagnée de photos des quelques étapes du montage:

1- Tout d’abord je marque la forme de la garde dans une plaque de laiton de 2 à 5mm d’épaisseur, selon la taille du couteau et l’effet souhaité. Il est plus facile de préparer le passage pour la soie sans découper la forme au préalable. A la perceuse à colonne, je perce des trous de 3mm de diamètre que je rejoins ensuite à l’aide de limes de bijoutier. Je lime l’intérieur du passage en essayant régulièrement d’y faire passer la soie. Une fenêtre avec trop de jeu laisse baver l’époxy lors de l’encollage et produit un travail approximatif.]

2- Ensuite, c’est au tour du guillochage: les lames sont marquées au feutre avec des écarts réguliers selon le type de guillochage que l’on souhaite effectuer:
A l’aide d’une lime de bijoutier (triangle) je marque légèrement la lame de manière à ce que la lime queue de rat (pour les profils arrondis) ne dérape pas sur l’acier carbone.

3- Ensuite, je prépare la portion du manche en bois de renne en considérant la forme finale que prendra le manche du couteau. L’emplacement du passage de la soie est crucial et influence le profil du manche du couteau.

Deer spacer1

L’étape suivante est la découpe des intercalaires divers: 2 intercalaires en acrylique noire et quatre intercalaires en cuir.
Puis, je découpe grossièrement à la scie à ruban la portion du manche en buis, que je perce pour le passage de la soie en ayant pris soin de marquer sur le manche l’emplacement de la soie et du rivet. Pour toute les soies rivetées, j’utilise des intercalaires en cuir qui permettent un ajustement de quelques dixièmes de millimètres selon le degré de pression que l’on applique lors de l’encollage et facilitent le passage du rivet en laiton.

Spacers2

Assemblement à sec des divers éléments ainsi que des rivets:

Pinned

L’étape suivante est la fixation de la soie au manche et entretoises diverses: j’applique généreusement de l’époxy bi-composant sur chaque élément en faisant particulièrement attention à ne pas laisser de poche d’air dans le manche en bois. Une fois que tous les éléments ont été assemblés, c’est le moment de vérité ou je place la tige de laiton qui va resserrer tout l’ensemble:

Pinned Glued

Puis, on donne la forme définitive au manche en dégrossissant à la rape, lime, ponceuse, backstand, etc…

Shapingshaping3.jpg

Après polissage du laiton de la garde et du bois de renne et le ponçage du buis, il ne reste plus qu’à nourrir ce dernier avec de multiples couches d’huile de lin et les couteaux sont achevés:

forme2

 

Polar 54 & Olive Wood Friction Folder

Polar Whittler Olivier2

DSC_2377

The build of this friction folder, using a Polar 54 whittler blade and olive wood handle, doesn’t differ much from my previous folder. The principle is the same, using a strip of leather sandwiched between the two olive wood scales.

La fabrication de ce couteau pliant pour lequel j’ai retenu une lame Polar de 54mm et un manche en bois d’olivier est identique à celle du canif précédent. Le principe reste le même et j’ai utilisé un morceau de cuir de 2,5mm collé à l’époxy entre les deux plaquettes.

 

Blog at WordPress.com.

Up ↑

Create your website with WordPress.com
Get started